L' Europe latine dans les olympismes alternatifs

  • Clément Dumas Université Clermont Auvergne
Schlagworte: sport, olympisme, marge, femme, ouvrier

Abstract

Durant l’entre-deux-guerres, le mouvement olympique peine à intégrer en son sein les marges féminines et ouvrières. Ces dernières se structurent en fédérations nationales et internationales qui organisent des jeux alternatifs pour défendre la légitimité du sport féminin et promouvoir la culture sportive ouvrière. Cet article propose d’envisager la dimension sociale, culturelle et politique de ces compétitions en prenant l’Europe latine comme cadre d’analyse. L’organisation des jeux permet de révéler le lien entre réseau associatif, institutionnel, politique, et l’importance des infrastructures sportives. L’analyse des résultats et de la composition des délégations appuie une histoire comparée de la situation des marges sportives dans des pays aux trajectoires politiques différentes. Espace d’expression sportive des marges, les jeux alternatifs font rejaillir les craintes et les discours réprobateurs et sont révélateurs des tensions sociales et politiques de l’entre-deux-guerres : la place de la femme, le combat des mouvements ouvriers contre le fascisme. 

Autor/innen-Biografie

Clément Dumas, Université Clermont Auvergne

Clément Dumas est agrégé d’histoire et doctorant en histoire contemporaine à l’Université Clermont Auvergne, au laboratoire du CHEC (Centre d’Histoire Espaces et Cultures). Dans le cadre de sa thèse en cours sur les olympismes alternatifs durant l’entre-deux-guerres, il s’interroge sur l’appropriation de l’olympisme par les marges du mouvement sportif (ouvriers, femmes, Juifs). 

Délégation française lors des Jeux mondiaux féminins de Londres en 1934. Source : Le Miroir des sports, 14 août 1934.
Délégation française lors des Jeux mondiaux féminins de Londres en 1934. Source : Le Miroir des sports, 14 août 1934.
Veröffentlicht
2020-06-11
Zitationsvorschlag
[1]
Dumas, C. 2020. L’ Europe latine dans les olympismes alternatifs. apropos [Perspektiven auf die Romania]. 4 (Juni 2020), 34-53. DOI:https://doi.org/10.15460/apropos.4.1522.
Rubrik
Varia